Consultation sur le référentiel EMI

Une consultation sur les 27 compétences du programme EMI pour le cycle 4 a été lancée le 23 août dernier par la Direction pour le Numérique Éducatif. Cette démarche confirme la logique qui prévaut depuis la publication du programme EMI pour le cycle 4, et qui se caractérise d’une part par la prise en main de l’EMI par la Direction du Numérique et d’autre part par un transfert de nos compétences professionnelles vers nos collègues de disciplines.

Les manuels scolaires, les revues pédagogiques, le web… regorgent de fiches dans le domaine de l’EMI depuis de nombreuses années. Si là avait été la solution, nous aurions à ce jour des citoyens parfaitement formés. Las, nous savons ce qu’il en est dans les faits… L’affaire est à notre avis bien trop sérieuse pour la réduire à une nouvelle « éducation à… » confiée à « tout le monde » et à personne en particulier dont nous connaissons la difficulté de mise en œuvre dans nos établissements et par voie de conséquence, l’iniquité dans la formation des élèves.

Nous ne doutons pas que si à ce jour l’EMC, enseignement (et non éducation…) moral et civique, également à caractère transversal, connaît une traduction beaucoup plus concrète sur le terrain, c’est parce que le ministère a très rapidement missionné dans ce domaine nos collègues d’histoire géographie. Le fait de placer l’EMI dans le giron de l’EMC – malgré un faible recoupement des deux programmes – loin d’assurer une formation étendue à l’ensemble des élèves, en complique encore la lisibilité, si besoin était…

Ainsi, l’APDEN – qui se bat pour la reconnaissance de l’expertise du professeur documentaliste dans l’enseignement de l’EMI et par voie de conséquence pour l’obtention de conditions de travail qui lui permettent d’intervenir directement auprès des élèves seul ou en co-enseignement comme le prévoit sa nouvelle circulaire de missions – a choisi en conscience de ne pas participer à cette consultation. Elle s’en explique plus longuement dans un article publié sur son site national.

 

Publicités

Courriel adressé le 19/06/2017 aux IPR-EVS de l’académie de Grenoble au sujet des convocations des professeurs documentalistes pour des surveillances d’examens.

Alertée par plusieurs collègues convoquées pour des surveillances d’examens au détriment de leur investissement dans les opérations de gestion de fin d’année, l’APDEN Grenoble a adressé un courriel à Mme Chanal et à MM. Pépin et Vivier, IPR-EVS leur suggérant une intervention auprès des personnels de direction pour leur rappeler l’importance de ces opérations pour le bon fonctionnement du CDI et la nécessité que les professeurs documentalistes puissent pleinement s’y consacrer en fin d’année scolaire.

Courriel_Convocation_Examens

Nouvelle circulaire de mission

Une nouvelle circulaire de mission pour les professeurs documentalistes a été publiée au BO du 30 mars 2017. Elle remplace celle de 1986.

Elle est partagée en trois volets :

  • le 1er reconnaissant pleinement notre fonction enseignante,
  • le 2ème intégrant la notion de politique documentaire,
  • le 3ème mettant l’accent sur notre rôle dans l’ouverture culturelle et vers l’extérieur de l’établissement.

Le bureau national de l’APDEN propose une analyse critique de cette circulaire, que nous vous encourageons vivement à lire. En effet, elle permet de prendre la mesure des possibles offerts par cette nouvelle circulaire tout en soulignant son manque de précision.

C’est maintenant à nous de l’exploiter, dans l’intérêt de nos élèves, et d’en extraire l’essentiel pour l’exercice de notre métier.

 

Compte-rendu de l’Assemblée Générale de l’ADBEN Grenoble 2016

Mercredi 23 novembre 2016 au collège des Barattes Annecy le Vieux

Présents : Lou BOYER (Présidente), Noémie GALLEY (Trésorière), Isabelle VENET, Sandrine COTTEVERTE, Catherine NOVEL, Frédérique ABELLO, Dominique EMANUELLI, Marie-France FINNAZ, Dominique CHAPPEY, Elise GAUBE

Excusées et ayant donné procuration: Pascale MARION, Sandrine TONNOIR, Sylvie GIRARD, Aicha M’LIZI, Marie-Laure MAILLY, Capucine CORDONNIER, Sophie JULIEN, Catherine BOUDOT-MASSON

10 présents, 8 excusées. Pour rappel : 31 adhérents.

RAPPORT MORAL DE LA PRESIDENTE LOU BOYER 

Suite à l’assemblée extraordinaire du 12 juin 2013 , Noémie Galley et moi-même reprenons la suite du bureau restreint démissionnaire afin de permettre à l’ABDEN Grenoble de se maintenir a minima (gérer sa trésorerie et l’encaissement des cotisations). La transmission des documents ainsi que leur mise en conformité ont pris un certain temps.

L’appel à cotisation a été fait à chaque début d’année accompagné de quelques informations sur nos démarches.

J’ai pu participer au comité directeur de la Fadben à Paris en janvier 2015 et accompagnée de Noémie en janvier 2016 date à laquelle la FADBEN est devenue APDEN (Association des Professeurs Documentalistes de l’Education nationale)
Suite à plusieurs contacts pris avec les membres très actifs et nombreux du bureau de l’ADBEN de Lyon, un rapprochement est possible pour organiser une journée professionnelle commune.

Le 29 avril 2015 à Lyon, j’ai participé à une de leur journée professionnelle  sur le thème de la présentation du curriculum en information-documentation, ses enjeux et ses objectifs. (l’invitation à cette journée à Lyon a été envoyée à tous les adhérents de l’ADBEN de Grenoble avec remboursement des frais de transport)

De même, mobilisation de notre part pour permettre à un grand nombre d’assister au congrès de la FADBEN à Limoges les 9 et 10 octobre 2015 avec remboursement des frais d’inscription et de transport. Appel entendu puisque 11 adhérentes (sur 33) ont pu se retrouver pour assister au congrès et échanger le temps d’un repas pris en commun.

Noémie Galley a toujours fait suivre aux adhérentes les courriers importants et enquêtes du national. Aujourd’hui, la liste de diffusion Agorapden envoyée à chaque adhérent facilite la tâche de la transmission d’informations. Le site de l’APDEN s’est considérablement enrichi de ressources et fiches pratiques.

L’ADBEN Grenoble (qui devient à partir d’aujourd’hui APDEN Grenoble) semble sortir de sa traversée du désert avec l’élargissement du bureau condition indispensable pour créer une synergie, mener des actions pour ses adhérents, rechercher de nouveaux adhérents ( prise de contact avec l’ESPé…), rencontrer les IPR pour faire le point dans l’académie sur la profession.

Rapport approuvé à l’unanimité